Le Premier ministre donnera mandat à la ministre déléguée aux Personnes handicapées pour assurer le pilotage politique du Plan.
Compte tenu du caractère interministériel de ce troisième plan autisme, sa mise en œuvre sera assurée par le Secrétariat général du Comité interministériel du handicap (SG CIH), avec l’appui opérationnel d’un chef de projet et de la Direction générale de la cohésion sociale. L’ensemble des administrations concernées, dont le secrétariat général des ministères sociaux, seront réunies chaque trimestre pour assurer le déploiement des actions, suivre leur mise en œuvre et évaluer leur exécution à partir notamment des indicateurs définis dans les fiches actions.

Le suivi de l’avancée et des modalités de mise en œuvre du plan sera également partagé avec les associations, les acteurs impliqués dans l’accompagnement des personnes concernées ainsi qu’avec les personnes elles- mêmes.
Un comité de suivi du plan, issu du groupe ad-hoc de concertation créé pour l’élaboration du 3ème plan autisme, se réunira tous les trimestres. Le Comité national de l’autisme, présidé par Madame la députée Martine Pinville, se réunira pour sa part chaque semestre.
Enfin, le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées, instance consultative de référence en matière de handicap, programmera au moins une fois par an une information sur l’exécution du plan.

Au niveau local, le 3 ème plan sera décliné par les Agences Régionales de Santé (ARS). Chaque Agence assurera la mise en œuvre et le suivi du plan, en s’appuyant sur les instances existantes (Conférence régionale de santé et de l’autonomie, comité de coordination des politiques publiques …) et en associant les usagers, les gestionnaires, les services des autres ministères, les conseils régionaux et les conseils généraux. Dans ce cadre, un Plan d’action régional pour l’autisme sera élaboré, en cohérence avec les schémas régionaux (PRS, SROMS…) et conformément aux orientations du plan national.

Engagements financiers supplémentaires pour l'Autisme : 231.5 millions €.
Plan Autisme 3 : 205.5 millions €.

Comparaison des 3 plans autisme :

  • 1er : 121 Millions d'euros
  • 2eme  : 187 Millions d'euros
  • 3eme  : 205 Millions d'euros
3eme_plan_autisme.png

Achèvement du plan Autisme 2 d’ici 2016 : sur-réalisation de 26 M€.
Aux moyens du plan Autisme 3, s’ajoutent ceux qui seront consacrés à l’achèvement du 2ème plan Autisme plan : 2 530 places nouvelles dans le secteur médico-social sur la période 2013 - 2016 pour un montant de 93 M€. C’est donc 5 270 places qui seront créées dans le secteur médico-social au titre du 2ème plan Autisme, soit une sur-réalisation de 1 170 places (26 M€) par rapport aux 4100 places initiale programmées.