Coût : 15 M€

Etre attentif à la place des familles dans le dispositif d’accompagnement, à leur souffrance et à leurs interrogations est aujourd’hui indissociable de la réflexion sur les modalités de diagnostic et d’intervention.Les familles constituent l’appui au quotidien des personnes avec autisme ou autres TED.
Ce sont elles qui font le lien avec les professionnels tout au long du parcours de leur proche, notamment lorsqu’il devient adulte puis vieillissant. Le troisième plan autisme veut aider les familles à être présentes et actives tout en prévenant les situations d’épuisement et de stress. Cette ambition exige un renforcement de points d’accueil et d’information fiables, la création d’une formation des parents , conformément aux recommandations de la HAS et de l’ANESM, et un soutien aux familles par la création de places d’accueil temporaire qui leur offrent des solutions de répit.
Garantir un accueil, des conseils et une formation de qualité aux parents dans les Centres Ressources Autisme.
La rénovation des CRA présentée dans la 2ème partie de ce plan permettra de faire de ces structures un partenaire de confiance pour les familles.... Ainsi renforcés dans leur positionnement, les CRA contribueront au développement et à la formalisation des plates-formes régionales d'accueil, d’information et d’orientation, destinées à faciliter la construction des parcours de vie de personnes avec autisme ou autres TED.
De plus, une formation des aidants familiaux sera déployée à partir d’un cahier des charges national dont le pilotage sera assuré par l’ANCRA en partenariat avec les associations.
En effet, l’autisme entraîne un bouleversement dans la vie des personnes concernées et leur entourage. Il convient donc de leur offrir les connaissances et les outils essentiels pour faire face à ces troubles.

Dépenses : incluess dans le renforcement de l’ANCRA.
Harmoniser les pratiques et informer les familles comme le grand public. Le troisième plan autisme prévoit le renforcement de l’ANCRA par un soutien à la structuration d’un groupement de coopération national lui permettant d’outiller le le réseau national des CRA et d’harmoniser leurs pratiques. Ce groupement devra s’assurer notamment du déploiement des démarches qualité au sein des CRA ,de la formation des professionnels et des aidants familiaux ainsi que de la coordination d’études et de projets de recherche.
Il aura de plus la responsabilité de la création et de la gestion d’un site internet dédié à l’autisme et aux TED recensant les connaissances actualisées en fonction des avancées de la recherche et du suivi du plan. Ceci permettra de sensibiliser la société à l’inclusion des personnes avec autisme ou autres TED, de favoriser le repérage des troubles, de faciliter la diffusion et l’accès des connaissances validées et actualisées ainsi d’aider les familles dans l’accompagnement de leur enfant ou de leur proche.

Dépenses : budget annuel supplémentaire de 1 M€.
Offrir des solutions de répit pour les familles. Il n’existe aujourd’hui que 40 places d’accueil temporaire pour enfants, adolescents ou adultes autistes sur tout le territoire. Le Troisième plan autisme prévoit la création de 350 places supplémentaires, à raison de 15 places par région, sous forme de petites unités d’accueil temporaire rattachées à un dispositif médico-social d’accueil permanent.

Dépenses : création de 350 places de répit soit un budget annuel supplémentaire de 14 M€.