Qui dirige la France en juin 1936 2 Voir les réponses annouck12 annouck12 Bonsoir, c’est Léon Blum qui dirige la France en 1936 amounaimanekoukoukh amounaimanekoukoukh Réponse. Ensuite, en mars-avril 1938, après avoir été rappelé le 13 mars par le président de la République Albert Lebrun, Léon Blum forma un éphémère gouvernement, puis démissionna, n'arrivant pas à obtenir les pleins pouvoirs financiers auprès du Sénat, dans le but d'appliquer de grandes réformes financières pour sortir la France du marasme économique. Cette non-intervention satisfaisait Hitler dont le but est d'isoler la France pour mieux la briser (« Car il faut qu'on se rende enfin clairement compte de ce fait : l'ennemi mortel, l'ennemi impitoyable du peuple allemand est et reste la France. Dans le même temps, les communistes couvrent d'éloge le Parti radical, héritier selon eux de la Révolution française et représentant d'une classe moyenne désormais solidaire du prolétariat[15]. Il n'y a pas de majorité socialiste ; il n'y a pas de majorité prolétarienne. Malgré l’aide qu’ils apportèrent à … Il faut, auparavant, isoler si bien la France que cette seconde guerre ne soit plus une lutte de l'Allemagne contre le monde entier, mais une défense de l'Allemagne contre la France qui trouble le monde et la paix », « De deux choses l’une. Le 24 février 1937, il décide également une pause dans les réformes. La nationalisation partielle des industries d'armement et la politique énergique des nouveaux responsables relancent le potentiel français d'armement : la politique du Front populaire permet une réorganisation de la production dans un sens de massification, qui ne subit pas plusieurs des inconvénients de l'industrie privée tels que les problèmes de trésorerie et l'incertitude des commandes. », « 25 des 34 membres du ministère Blum n'ont pas d'expérience gouvernementale. La fonction de Pétain au moment de son discours (de 17 juin 1940) est qu'il est le président du conseil. Mais Thorez ne souhaite pas en rester là et déborde par la droite une SFIO qui, stupéfaite, l'entend à Nantes le 10 octobre 1934 suggérer « l'alliance des classes moyennes avec la classe ouvrière » et la constitution d'un rassemblement non seulement ouvrier mais « populaire », ce qui constitue clairement un appel du pied au Parti radical, représentant des classes moyennes. Ces deux partis ont déjà connu ensemble par deux fois l'expérience de la coalition, dans le cadre du Cartel des Gauches, en 1924 et 1932. Mais qui dirige la police ? Son ministère prit fin à la suite de ce refus. Se trouve remis en cause le principe de la propriété privée des moyens de production[43]. Le neveu de Napoléon I er est largement élu premier président de la République lors de l'élection de 1848.Surnommé le « prince-président », son mandat est marqué par l'expédition de Rome et par le conflit avec l'Assemblée, conservatrice et anti-républicaine, qui culmine en 1851.Interdit de se représenter à la présidence par la … Le dernier verrou tombe lorsque l'Union soviétique se rapproche de la France à la suite de la visite de Laval à Moscou en mai 1935. Jacques Doriot avait été exclu du parti quelques semaines plus tôt parce qu'il réclamait l'unité d'action avec les socialistes. Les explications de cette spectaculaire volte-face[10] sont diverses et, pour certaines, controversées[11]. En fait, si socialistes et communistes sont authentiquement convaincus qu'ils viennent de connaître une tentative de coup d'État concerté en vue d'établir un régime autoritaire[5], ils réagissent d'abord en ordre dispersé. Pourtant, le 6 février déclenchera une dynamique qui l'emportera peu à peu sur les querelles d'appareil[réf. Le bilan du Front populaire est « contrasté »[61]. Les accords Matignon sont signés dans la nuit du 7 au 8 en échange de l’évacuation des usines. Jésus a parlé à monsieur Lydie met sa passive en expliquant la parabole Jésus dit celui qui sortait le fils de l'homme, le chant c'est le monde, la bosse ce sont les enfants du royaume, la mauvaise herbe mauvaise et blanc ce sont les font du mal, l'ennemi qu'il a semé c'est le diable. nécessaire]. Ainsi, un mouvement de grève et d'occupation d'usines se mit en place, gagnant toute la France. Entre ces deux positions, très peu de journaux ou d'hebdomadaires jouèrent la carte de la neutralité. Léon Blum ne se contente pas de redéfinir le rôle dévolu au président du Conseil : il innove également en créant de nouveaux postes ministériels et en attribuant ces ministères à de nouvelles personnalités (Composition du gouvernement), même si certains barons du radicalisme tiennent leur place, comme Camille Chautemps, Yvon Delbos (ministre des Affaires étrangères) ou Édouard Daladier, vice-président du Conseil, ministre de la Défense nationale et de fait numéro 2 du gouvernement. À la fois concurrents et adversaires depuis la scission survenue lors du congrès de Tours de la SFIO, qui a vu la formation de la SFIC qui deviendra plus tard le PCF, les deux partis ouvriers peinent à renouer le dialogue. Transferts importants de capitaux hors de France, devant la peur communiste et l'échec de la relance de la production. Jacques Fauvet, « Nous faisons le serment de rester unis pour défendre la Démocratie, pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses, pour mettre nos libertés hors de l'atteinte du fascisme. La dernière modification de cette page a été faite le 5 janvier 2021 à 15:00. Cela n'a pas été sans créer des tensions entre le Parti radical et les socialistes, mais ces derniers ont dû s'incliner compte tenu de la farouche volonté du PC de faire preuve de modération pour assurer le ralliement des classes moyennes au Front populaire[29]. La pause ne rencontre guère la réussite, puisqu'elle déçoit l'aile gauche de la SFIO et le PCF sans apaiser l'opposition de droite, qui la considère comme un aveu de faiblesse du gouvernement. L’usine est occupée et les tentatives de la police de déloger les grévistes échouent, les dockers se solidarisant des grévistes. Chronologies. Peu ou pas encadré par des organisations politiques ou syndicales, le mouvement trouve des causes multiples et fortement localisées, mais a aussi un côté festif. Avec la mort de Schwery, le Collège des cardinaux compte désormais 228 cardinaux, dont 128 électeurs. En 1936, la France découvre les congés payés, mais l’âge d’or des vacances est encore loin. nécessaire]. Le 28, les 30 000 ouvriers de Renault à Billancourt entrent dans la grève. 100.000 policiers et gendarmes sont mobilisés cette nuit de la Saint Sylvestre pour s’assurer que la France d’en bas reste bien cloîtrée chez elle.. C'est d'ailleurs une telle alliance qui constituera le troisième gouvernement d'Édouard Daladier (12 avril 1938-11 mai 1939). Il annonce aux français qu'il a demandé l'armistice à l'Allemagne.... 13 septembre 2015 ∙ 3 minutes de lecture Conférence – Qui gouverne la France et l’Europe ? Selon vous ? Ces accords mettaient en place, entre autres, le droit syndical, et prévoyaient une hausse des salaires de plus de 7 à 15 % selon les branches professionnelles, soit environ 12 % en moyenne sur toute la France. Notre mandat, notre devoir, c'est d'accomplir et d'exécuter ce programme. En fait, même sur le plan économique, ce programme modéré du « plus petit dénominateur commun » reste modeste et se contente de prévoir la « réalisation des tâches immédiates » pour résoudre la crise et apporter « une solution aux injustices sociales les plus criantes […], sans toucher aux structures de la société »[26], comme le souhaiteraient les socialistes. Sur le territoire métropolitain, le décret de 1935 contraignant les étrangers à résider dans le département où ils avaient obtenu leur carte d'identité est annulé : le décret du 14 octobre 1936 permet le libre déplacement sur le territoire[51]. Or, à chaque fois, socialistes et radicaux finissaient par entrer en conflit sur les questions économiques et sociales : les premiers refusant à terme leur soutien aux gouvernements des seconds, les radicaux finissaient par s'allier à la droite et les socialistes passaient dans l'opposition. Conscient des menaces sur la paix, le gouvernement de Front populaire entame le réarmement de la France et tente de rattraper le retard provoqué par la politique de réduction des dépenses publiques, y compris en matière militaire, réalisée par Pierre Laval en 1935. Le radical Camille Chautemps prit sa succession. Albert Lebrun fut président de 1932 à 1939, puis réélu pour un second mandat, jusqu'en … Pour les ouvriers et employés partant en vacances, Léo Lagrange créa des billets de train avec 40 % de réduction, qui existent toujours. C'est bien l'opinion de l'actuel président du Conseil, le radical Albert Sarraut, qui invite Blum à prendre immédiatement sa place pour résoudre la situation. Le gouvernement est globalement dominé par les socialistes (20 ministres et secrétaires d'État, contre 13 radicaux), les communistes choisissant de le soutenir de l'extérieur. Henry Dutailly (lieutenant-colonel), préf. Ici comme en politique étrangère, les divergences entre alliés, les ambiguïtés sont nombreuses, même si dans un premier temps l'enthousiasme des militants peut les maintenir sous cloche. Il suffit qu'ils fassent le choix de basculer vers les modérés comme en 1926 ou 1934, et le gouvernement de Front populaire disparaîtrait. Et là peut surgir une contradiction entre cet antifascisme d'exportation et le programme de maintien de la paix du Front populaire. Le gouvernement engage donc une … Ce n'est toutefois que dans un second temps, après la chute du Front populaire, que la production d'armement démarre réellement, lorsque les capitaux reviennent et que le conflit social est tranché au profit du patronat avec notamment la baisse du coût du travail[57]. En effet, tout en assurant Blum de son total soutien, le PCF préfère ne pas donner prise aux craintes d'une révolution alimentées dans les classes moyennes par l'opposition, qui « agitait sans cesse l'épouvantail de « l'homme au couteau entre les dents » et prédisait la violence bolchévique à brève échéance »[41]. Il fut suivi de trois autres (deux dirigés par un radical, Camille Chautemps, et un dernier dirigé à nouveau par Léon Blum). », « Ils vous ont pris Jeanne d'Arc, cette fille du peuple, abandonnée par son roi […] et brulée par les prêtres qui depuis l'ont canonisée. De fait, cette majorité parlementaire inédite investit le premier gouvernement à dominante socialiste de la IIIe République, et Léon Blum est nommé président du Conseil par le président de la République Albert Lebrun, le 4 juin 1936. Paradoxalement, bien que « battus par les électeurs le 26 avril, les radicaux se trouvent en position d'arbitres, en mesure de faire ou défaire les majorités, et leur puissance parlementaire fait d'eux, au moment même où leur parti commence son déclin, les maitres réels du jeu politique français »[32]. Le succès électoral a donc éveillé chez l'ensemble des travailleurs un immense espoir. Sur le plan intérieur, le gouvernement Blum parvint à résoudre la crise sociale. Dates des jours fériés 2019. Communication devant la Société d’histoire moderne du 6 janvier 1974. Accusé, sans aucun fondement[59], à partir du 14 juillet 1936, d'avoir été déserteur durant la Première Guerre mondiale, il fut rapidement innocenté, mais ne supporta pas de voir son honneur de patriote sali et se suicida le 17 novembre 1936[60]. Notre mandat, notre devoir, c'est d'accomplir et d'exécuter ce programme. Des accords de désistements réciproques leur avait alors permis d'investir une majorité absolue de sièges à la Chambre des députés. Des bals sont donnés dans les usines ou les grands magasins, des compagnies de théâtre (comme le groupe Octobre de Jacques Prévert) jouent des pièces. Le Front populaire se divise sur le projet de soutien militaire de la France aux républicains espagnols opposés aux franquistes. « Notre but simple et humain, est de permettre aux masses de la jeunesse française de trouver dans la pratique des sports, la joie et la santé et de construire une organisation des loisirs telle que les travailleurs puissent trouver une détente et une récompense à leur dur labeur. À cela s'ajoute en matière agricole la mise en place d'un Office national des céréales destiné à régulariser le marché et lutter contre les spéculateurs. Réédition revue et abrégée en format de poche : La victoire électorale et la mise en place du gouvernement de Front populaire, Victoire et rapports de forces internes au Front populaire, Pourtant, le 6 février déclenchera une dynamique qui l'emportera peu à peu sur les querelles d'appareil, « les militants communistes se joignent au cortège socialiste, abandonnant estrades et orateurs communistes, et c'est aux cris de « Unité ! En effet, la France était dans une grave crise économique depuis 1931, et la politique économique du Front populaire ne parvint pas à relancer la production, la consommation, ni à réduire le chômage. Le 13 mai, c'est au tour des usines Latécoère, à Toulouse, puis le 14 à celles de Bloch, à Courbevoie, d'être occupées. Le PCF peut désormais voter les budgets militaires et laisse libre cours à un discours patriotique[16] qui tranche avec ses positions antérieures et ne peut que satisfaire les radicaux. Par ailleurs, les attaques calomnieuses de l'extrême droite affaiblirent plusieurs personnalités du Front populaire, à commencer par Blum lui-même : son arrivée au pouvoir déclencha en effet une vague d'antisémitisme d'une très grande ampleur, visant à remettre en cause sa crédibilité et sa loyauté aux intérêts de la France. Les Juifs autochtones, craignant que ce flux n’entraînât un regain d’antisémitisme, réservèrent souvent un accueil mitigé à leurs coreligionnaires immigrés. Le conseil général de la Banque de France, dans le cadre de la réorganisation de l'institution voulue par le Front populaire en 1936. Il réunissait les trois principaux partis de la gauche: la SFIO, le Parti radical et le Parti communiste, mais également toute une nébuleuse d'autres mouvements de gauche et antifascistes. Dès l'annonce des résultats des élections législatives du 3 mai 1936, résultats qui proclament la victoire électorale du Front populaire, les salariés français se mettent en grève spontanément et, fait nouveau, occupent leurs lieux de travail (ateliers, bureaux, grands magasins...). Schwery a participé au conclave qui a élu Benoît XVI en 2005. Ainsi, le régime de Vichy lui attribua la responsabilité de la défaite française face à l'Allemagne nazie, ce que les historiens ne font pas[62]. », « Le Parti radical est le plus grand des partis. ». De fait, l'évolution vers l'unité n'est pas évidente, la direction du PCF étant dans un premier temps hostile à tout rapprochement avec la SFIO, conformément à la tactique « classe contre classe » élaborée à la fin des années 1920 par la Troisième Internationale. Léon Blum s'efforce cependant de rester pragmatique : il distingue l'exercice de la conquête du pouvoir. Un mouvement massif de grèves, déclenché en juin 1936, aboutit à des négociations arbitrées par le gouvernement, et à la signature des accords Matignon, qui prévoient une hausse des salaires et la reconnaissance des droits syndicaux. Alors qu'elle avait soutenu le Front populaire[49], l'Étoile nord-africaine de Messali Hadj est dissoute le 26 janvier 1937 en application du « décret Régnier » qui réprimait les manifestations contre la souveraineté française en Algérie, marquant ainsi la fin de toute évolution de la politique coloniale sous le Front populaire[50]. Ces derniers, très méfiants vis-à-vis des communistes, refusent d'abord cette proposition d'alliance, position logique dans la mesure où ils participent aux gouvernements d'Union nationale : le Parti radical semble pencher à droite. La Banque de France ne fut pas nationalisée, mais la tutelle de l'État s'accrut et le droit de vote s'étendit à tous les actionnaires (il était jusqu'alors réservé aux 200 plus gros). La presse allant dans le sens du Front populaire était largement plus faible que la presse d'opposition et l'une comme l'autre contribuèrent à l'échec du gouvernement du Front populaire. Plusieurs films, dont certains contemporains du mouvement, ont évoqué le Front populaire : Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Peu importe qui a gouverné et qui gouvernera la France ; que ce soient les, « Une deuxième guerre viendra. La Grande-Bretagne pouvait d'autant plus influer sur la politique française que l'hémorragie de capitaux depuis 1935 avait réduit presque à néant les réserves d'or de la banque de France, mettant le pays sous la dépendance britannique. 26 janvier : élection législatives en Grèce ; les coalitions monarchistes et vénizélistes se partagent les sièges (143 et 142 sièges sur 300). », « Les radicaux pourront dire et constater qu'à très peu de chose près, le programme du Front populaire n'est rien d'autre que le vieux programme du Parti radical. Le 28 août fut adopté un budget de 20 milliards de francs pour de grands travaux. Blum sait que s'il tente d'intervenir, son gouvernement sera renversé au profit d'une alliance entre radicaux et partis de droite. En dehors de la volonté de réformer la Banque de France, « il s'agit, à l'instar de Roosevelt aux États-Unis, de conduire, comme on le dira plus tard, une politique de relance par la consommation, dont on espère la reprise de la production, la réduction de la thésaurisation et le retour de la croissance »[25] : « réduction de la semaine de travail sans réduction du salaire hebdomadaire », « plan de grand travaux d'utilité publique », création d'un « fonds national de chômage » et d'un régime de retraite pour les vieux travailleurs. ». Toutefois, la fin du Front populaire arriva en avril 1938 lorsque le radical Édouard Daladier succéda à la présidence du Conseil au socialiste Léon Blum, qui démissionna à la suite de son échec dans l'obtention de moyens lui permettant de mettre en place une politique de grandes réformes financières. En 1984, le démographe Alfred Sauvy considérait ce passage aux 40 heures comme une décision « bloquant une économie en pleine reprise qui est l'acte le plus dommageable commis depuis la révocation de l'édit de Nantes », une erreur si immense « que nous n'osons pas encore la reconnaître, tant il est malséant de s’en prendre à un progrès social »[63]. Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. » », « L'argument, mis en avant par le maréchal Pétain, d'une infériorité de la France en matériel, elle-même expliquée par l'imprévoyance du gouvernement du Front populaire, les vagues de grèves de 1936-1938 et le fait que l'esprit de jouissance et de revendication l'ait emporté sur l'esprit de sacrifice et de service, n'est plus guère retenu aujourd'hui par les historiens. À partir du 11 juin, le PCF milite pour l’arrêt des grèves, Maurice Thorez déclarant qu'« il faut savoir arrêter une grève dès que satisfaction a été obtenue »[46]. Avatar tardif du projet Blum-Viollette, le Code de l'indigénat est vidé de sa substance, puis complètement abrogé par la loi du 7 avril 1946, par Marius Moutet, qui s'efforce d'améliorer le sort des colonisés et de les associer à l'administration de leurs territoires[réf. La répression qui s’ensuivit, avec licenciements massifs et nombreuses arrestations, marqua la fin du Front populaire, et affaiblit considérablement les effectifs du parti communiste[réf. C'est dans la presse étrangère, notamment anglo-saxonne, que parurent les analyses les plus objectives. du 06-01-2021 12:33:09 sur les forums de jeuxvideo.com Bien que la progression du PCF dans son électorat traditionnel soit réelle, la SFIO conserve un électorat stable de près de 2 millions de voix. Ariane Bonzon — 22 juillet 2011 à 0h00. Il introduit de nombreuses réformes historiques, notamment en matière économique et sociale : les congés payés, la réduction du temps de travail avec la semaine de quarante heures et l'établissement des conventions collectives. Dans le domaine politique, les revendications sont classiques : défense de la démocratie (désarmement et dissolution des ligues, obligation pour les organes de presse de publier leur bilan financier pour permettre à leurs lecteurs de connaître l'identité de ceux qui les financent, promotion des droits syndicaux et de l'école laïque) et de la paix (désarmement relatif, promotion de la sécurité collective et de la négociation dans le cadre de la SDN). L'année 1936 et le mouvement du front populaire allemand en exil. Il s'ensuit que nous agirons à l'intérieur du régime actuel, de ce même régime dont nous avons montré les contradictions et les iniquités tout au long de notre campagne électorale », « d'aucune responsabilité particulière pour se consacrer tout entier à la direction du gouvernement », « À ses yeux, le chef du gouvernement ne devait pas se limiter à coordonner l'action des ministres, mais devait véritablement diriger, à la manière du Premier ministre britannique », « cette nouvelle génération d'élus radicaux non-conformistes et ancrés à gauche », « agitait sans cesse l'épouvantail de « l'homme au couteau entre les dents » et prédisait la violence, « il faut savoir arrêter une grève dès que satisfaction a été obtenue », « tinrent l'avènement du Front populaire pour une catastrophe cosmique et [le sous-secrétaire d'État], « Notre but simple et humain, est de permettre aux masses de la jeunesse française de trouver dans la pratique des sports, la joie et la santé et de construire une organisation des loisirs telle que les travailleurs puissent trouver une détente et une récompense à leur dur labeur. 500 000 personnes selon les organisateurs, 100 000 selon la police. Comme le souligne Eric Hobsbawm, le triomphe du Front populaire « résulte de l'augmentation d'à peine 1 % des suffrages obtenus par les radicaux, les socialistes et les communistes en 1932 », déjà favorable à la gauche il est vrai, et le succès du Front populaire met surtout « dramatiquement en relief les coûts de la désunion passée »[30]. Le Front populaire est une coalition de partis de gauche qui gouverna la France de mai 1936 à avril 1938. Les patrons, craignant au plus haut point une révolution bolchevique, s'empressèrent de négocier sous l'égide du gouvernement dans le but d'obtenir la reprise du travail. 25-30 décembre : scission de la SFIO au congrès de Tours et création du Parti communiste français (S.F.I.C. L'ENA fut créé en 1945 par Michel Debré sur un projet de Jean Zay, projet qui n'avait pas pu voir le jour à cause de la guerre. Quelques jours plus tard, bien que ces mesures ne figurent pas dans le programme du Front populaire, par deux lois votées par le Parlement, les premiers congés payés (2 semaines) furent instaurés, et la semaine de travail passa de 48 à 40 heures. La dernière modification de cette page a été faite le 19 novembre 2020 à 18:07. On compte 12 000 grèves, dont 9 000 avec occupation, entraînant environ 2 millions de grévistes. Le mouvement se répand comme une trainée de poudre, atteignant rapidement les entreprises voisines[43]. Les mesures préconisées par le Front populaire en matière économique sont plus importantes, bien que tout autant marquées du sceau du compromis. Dans le même sens, on trouve les critiques de Raymond Aron et Robert Marjolin : le premier regrette, comme Alfred Sauvy, l'ignorance économique de la classe politique[réf. Le 7 septembre 1936, le gouvernement suit la proposition de Daladier, ministre de la défense, qui fait engager 14 milliards de francs de dépense pour la production d'armes modernes et entérine le plan de construction de 1 500 avions de combat mis au point par Pierre Cot, ministre de l'air. Le gouvernement Léon Blum, premier gouvernement de coalition issu de la nouvelle majorité, fut surtout le premier de la IIIe République dirigé par les socialistes. La scolarité obligatoire fut portée dès 1936 à quatorze ans, les passerelles entre l'enseignement primaire et les lycées furent multipliées — dans le prolongement de l'œuvre entreprise par Édouard Herriot quelques années plus tôt — les collections des grands musées furent enrichies et leurs tarifs réduits pour les gens modestes. La priorité accordée à l’alliance britannique conduit le Front populaire à renoncer au contrôle des capitaux, condition pourtant nécessaire à une forte dévaluation. Des députés républicains instaurent ce gouvernement qui met fin à la IV e législature et au Second Empire laissant place à la III e République (4 septembre 1870 - 10 juillet 1940) Le président du gouvernement est chef de l'exécutif de facto pendant la vacance de la fonction présidentielle … Et de manière tout à fait inattendue, des femmes se mobilisent et certaines mènent les grèves (Martha Desrumaux, Madeleine Colliette, Suzanne Gallois, …), en particulier dans les usines textiles ou alimentaires[44]. ». Articles détaillés : 1936 en Belgique, 1936 en France, 1936 en Italie et 1936 en Suisse. » (Léo Lagrange, sous-secrétaire d'État à la jeunesse et aux loisirs, lors d'un discours radiodiffusé, le 10 juin 1936). On retient de cette période ces grèves joyeuses et les premiers congés payés qui permirent à des travailleurs de partir en vacances souvent pour la première fois (Léon Blum parle d'« embellie dans les vies difficiles »). Le 24 mai le rassemblement en souvenir de la Commune de Paris rassemble 600 000 participants, brandissant des drapeaux rouges et chantant des hymnes révolutionnaires. Les lois adoptées en juin 1936; Les lois adoptées en juin 1936. nécessaire]. Le mouvement gréviste reflue peu à peu à Paris, mais continue à se développer en province. De ce point de vue, il est nettement plus proche des vues du Parti radical[27] que de celui de la SFIO, plus étatiste quand les radicaux restent fondamentalement des libéraux[28]. Quand la France régnait sur la Syrie Temps de lecture : 4 min. En matière coloniale, les réalisations furent plus difficiles en raison du profond conservatisme des colons, très puissants, et du dynamisme de certains mouvements politiques locaux (principalement en Algérie), qui préfèrent souvent l'indépendance à l'égalité des droits. Malgré cette relative stabilité du corps électoral de gauche, les évolutions de la part de chacun des trois partenaires du Front populaire permettent d'éclairer l'évolution de l'opinion de gauche. Pour les communistes, qui suivent scrupuleusement les instructions de la Troisième Internationale, le capitalisme est entré dans sa « troisième phase » : il va bientôt connaître une période de crise qui le poussera à agresser l'URSS. Le 1936 en France. L'expérience ne sera donc pas socialiste, mais se limitera à une nouvelle forme de réformisme social. », « Car il faut qu'on se rende enfin clairement compte de ce fait : l'ennemi mortel, l'ennemi impitoyable du peuple allemand est et reste la France. Par ailleurs les socialistes, alliés traditionnels des radicaux, sont en froid avec ces derniers. Ainsi, le projet Blum-Viollette étendant la nationalité française à certains Algériens est-il bloqué par le Sénat, comme le projet d'accorder l'indépendance aux mandats du Liban et de la Syrie. Ou bien vous instaurez le contrôle des changes, vous imposez un dirigisme strict, vous mettez la France en autarcie — et alors vous êtes obligé d’instituer un régime autoritaire qui risque de glisser vers le totalitarisme. Ainsi, la hausse des prix annula vite celle des salaires prévue par les accords Matignon. La solennité du moment est renforcée par la rédaction d'un serment, écrit par Jean Guéhenno, André Chamson, et Jacques Kayser[20], prêté par tous les manifestants, qui réaffirme l'importance de la mobilisation antifasciste et dégage des objectifs pour améliorer la situation du pays[21]. Le patronat hésite à employer la force pour évacuer les usines et préfère la négociation. Blum voit également un deuxième avantage à prendre la tête du gouvernement : en « occupant » le pouvoir, les socialistes peuvent directement empêcher les fascistes de s'y installer[33]. Ou bien vous instaurez le contrôle des changes, vous imposez un dirigisme strict, vous mettez la France en autarcie — et alors vous êtes obligé d’instituer un régime autoritaire qui risque de glisser vers le totalitarisme. Le CNRS est une création du Front populaire. Il est clair en tout état de cause que c'est avec la bénédiction de l'Internationale, dirigée par Moscou, que Thorez opère ce changement de stratégie, la question restant en suspens de savoir si les communistes français l'avaient préalablement sollicitée ou si l'initiative en revenait exclusivement au Komintern. Le contexte international fut également une cause des difficultés du Front populaire. La Vie Politique en France. Ainsi, le 7 juin 1936, les accords Matignon furent signés par la CGT et le patronat, à l'initiative du gouvernement. En intégrant les radicaux à la logique d'union à gauche, Thorez espère créer cette dynamique. » que les militants des deux partis défilent de concert »[9]. Michel Margairaz, François Bloch-Lainé. La mort dans l'âme, Blum se résigne à la non-intervention mais fait en sorte que les autorités françaises ferment les yeux sur le trafic d'armes s'exerçant au profit des républicains espagnols à la frontière entre la France et l'Espagne.