18  Pour un exemple voir Fautras M., Mauclaire M., Veith B., Blanchon D., Calas B., 2011. Offense d’intrusion et offense de privation se combinent ici pour faire des marges frontalières et des zones de refuge des secteurs potentiellement très conflictuels. Paris :Belin, 95 p. Durand M.-F., Martin B., Placidi D. & Törnquist-Chesnier M., 2006 - Atlas de la mondialisation. 44En conclusion, il convient d’insister sur les causes structurelles largement liées aux dynamiques de la mondialisation de la diffusion d’une conflictualité globale. Les causes des conflits en Afrique résultent de facteurs multiples et en apparence complexes. Les acteurs d’un conflit transgressent toujours les règles du jeu. L’ampleur, DES CONFLITS EN..........3 Celles-ci entrent en contradiction avec la persistance voire le développement de nouvelles tendances communautaires. Le locataire du palais Séhkoutoureya a passé en revue les manquements et lacunes qui ont affecté, ces dernières années, le travail gouvernemental et empêché, dans certains domaines, l’atteinte des objectifs prévus. aux Guerres mondiales ou froide, toutes les échelles sont concernées et les emboîtements – signes de surdéterminations – possibles. La distinction entre « ethnicité morale » et « tribalisme politique » permet de concilier le constat concomitant d’une identification ethnique et du caractère très largement manipulé des affiliations ethno-politiques, constat qui renvoie à l’ambivalence de la réalité ethnique et permet d’insister sur la responsabilité des élites dans l’ethnicisation des relations politiques. Je ne le pense pas : l’espace – fut-il lieu, territoire – n’est jamais un acteur, ce sont les hommes, les groupes humains, les institutions, les leaders politiques qui le construisent, le manipulent et le dominent qui lui permettent d’accéder au rang d’actant. Données sur les jeunes pendant le conflit Éthiopie-Érythrée . Paris : Grasset, 221 p. Marchal R. et Banegas R., 2005 - Pax africana. 5 Les querelles familiales autour de l’accès à Internet font écho aux tensions autour de la censure en Chine, en Syrie ou ailleurs. 31C’est pourquoi la réflexion sur les confits doit déboucher sur une relecture géographique des grands récits heuristiques – quasi eschatologiques pour certains – tels que « le choc des civilisations », le « choc des cultures » ou « la lutte des classes », « le tragique de l’homme», les luttes de genre, les conflits générationnels, etc. l’institution de nouvelles règles du jeu. Aussi sommes-nous invités non à une lecture de situations conflictuelles isolées mais à une lecture conflictuelle du monde, autrement dit à une lecture inquiète d’un monde nécessairement conflictuel, d’un monde entre Guerre et paix, lecture fondée sur des gradients de classification explicites. Les crises du Rwanda et du Burundi depuis l’indépendance », Guerres mondiales et conflits contemporains, n o 181, 1996, p. 111-124. En effet, l’acteur – au sens de sujet grammatical comme de sujet politique – centre l’analyse géographique. Le milieu civil et son attitude « hostile », « réservée », « favorable » est désormais une donnée contextuelle majeure des points de situation dans les opérations de maintien de la paix. Paris : Folio-histoire, Gallimard, 272 p. Audouin-Rouzeau S., Krumeich K. et Richardot J., phot., 2008 – Cicatrices. Le personnage du petit notable local, membre des professions intermédiaires, ouvert aux réseaux nationaux et mondiaux de défense de l’environnement, de justice, etc., porte-parole d’un collectif ou d’une communauté, adepte du jargon politiquement correct, participe du théâtre africain. Par le haut, intercommunalités, métropolisation, constructions régionales et mondialisation des régulations complexifient le paysage du pouvoir. La contradiction entre processus d’individuation/individualisation et héritages (néo)coutumiers alimentent tensions et conflits, notamment générationnels et ce d’autant plus que les Jeunes (les chabab en Somalie), en surnombre, remettent en question les prérogatives des « Vieux » à régler les différends. In the space, conflict constitutes an instant of division supervised by two instants of adaptation, more peaceful. L’Afrique est un continent qui couvre 6 % de la surface de la Terre et 20 % de la surface des terres émergées.Sa superficie est de 30 415 873 km 2 avec les îles, ce qui en fait la troisième mondiale si l'on compte l'Amérique comme un seul continent. Becker A., 1988 - Les monuments aux morts. Les conflits environnementaux sont légion sur le continent africain et la plupart des conflits ont désormais une dimension environnementale. Conclusion 31 36 39 Il a insisté sur la vigilance des services compétents dont les actions préventives ont empêché notre pays de sombrer dans le chaos et la désolation, a-t-il bougonné. Il s’appuie sur les cartes suivantes :“The state of peace and security in Africa” ; “Conflict areas and extraction of main mineral resources in Africa”20 ; “IDP in Africa”. Todorov insiste sur l’impact des migrations internationales qui font cohabiter ces passions concurrentes à des échelles variables, au sein des États réceptionnaires notamment et y inscrivent – en l’ethnicisant souvent – le conflit du ressentiment et de la peur, au cœur et à la périphérie des métropoles hyper-développées. Paris : Karthala. Badie B., 1995 - La fin des territoires. 7, notamment dans la zone Il pose quelques questions sur le conflit: L’ethnie ne conduit pas mécaniquement à l’ethnisme, camouflage de bien des conflits politiques. La tuerie de Jos au Nigeria est la dernière d'une série qui a fait au moins 2000 morts dans la région ces dix dernières années. La dialectique de la logique de l’espace et de l’esprit des lieux, encore et toujours. 9  C’est le nom que prennent à Belfast les limites entre quartiers catholiques et quartiers protestants. Conflict trends, issue 3, 2010, p. 29-33. 14Le déroulement conflictuel voit souvent une montée en généralité, une montée en puissance, une surenchère et une escalade de la violence, puis des médiations extérieures et enfin une stabilisation provisoire, prélude à sortie de crise. 28Mais l’intervention de l’espace dans le déroulement d’un conflit en fait-il un acteur, au sens d’une des parties en présence ? 2  Parmi une bibliographie imposante, citons : Lacoste Y., 2007 ; Victor J.-Ch, Raisson V. & Tétart F., 2006 ; Boniface P. & Védrine H. ; L’Atlas du monde diplomatique ; Le planisphère des conflits de l’International Institute for Strategic Studies de Londres. RésuméL’Afrique intertropicale est la région du monde où se rencontre depuis trente ans le plus grand nombre de conflits armés. L’Afrique connaît une baisse de la conflictualité depuis le début du XXIe siècle, mais elle demeure le continent où le nombre de victimes, du fait des conflits armés, est le plus élevé. Les guerres du Kivu, du Sud-Soudan, la situation centrafricaine, les tensions autour du pétrole ougandais du lac Albert, ont comme enjeu ces matières premières (Gabriel-Oyhamburu, 2010). Les principaux conflits contemporains en Afrique: Cette page permet d'effectuer un suivi de l'actualité sur les pays d'Afrique concernés par les tensions politiques internes, les conflits armés et les problèmes humanitaires. En 2018, l’Union africaine (UA) et le nouveau président de l’Assemblée de l’UA, le président rwandais Paul Kagame, auront la possibilité de mettre en oeuvre des réformes institutionnelles essentielles. Il distingue les pays de « l’appétit » au rang desquels il range le Japon, les Tigres, les BRICs, des pays du « ressentiment » « dont la population est majoritairement musulmane » et des pays de « la peur », pays développés et nantis, mutadis mutandis, l’Occident. Gérer et résoudre les conflits par Jean-Marc Engelhard, Céline Lacourcelle - Editions l'Express (2005) : Ce petit livre pratique analyse d’abord les sources des conflits pour nous inviter à en prendre conscience et éviter d’en être les vecteurs. Cette analyse se nourrit donc de celle de l’école de la régulation qui permet de repérer les césures entre les périodes au cours desquelles l’enjeu est la constitution de nouvelles règles du jeu et celles où les conflits se coulent dans les compromis antérieurs (Boyer et Saillard, 1995, cité par Peyroux, 2004, p. 14). La conflictualité dominante – i.e. En jeu, la propriété des terres entre le Nord et le Sud du pays. 2- Des mesures de compromission : le Commonwealth et la loi cadre du 23 juin 1956 (Le Monde, août 2011). Les conflits sud-soudanais s’apaisent quand les pluies gonflent le Nil et ses affluents. L’urgence et la nécessité de maintenir une croissance économique forte, supérieure aux rythmes d’accroissement démographique, contredit souvent les exigences même du développement sans parler de sa durabilité, nécessaire pour inscrire ce mieux-être dans la durée. 3. La contradiction entre l’augmentation des besoins et l’indigence des budgets municipaux et sociaux favorise la montée des tensions autour de l’accès à l’emploi – formel comme informel –, de l’accès au logement et aux services publics. Pourtant, cette lecture continue d’être reprise et guide les commentaires sur les conflits en Afrique. L'Afrique et ses guerres qui n'en finissent pas Temps de lecture : 11 min. Évaluation de l’intégration économique en Afrique 5. Ainsi, constatant que pour beaucoup d’Européens de la Belle Époque. EXPOSE sur les conflits de generation 1709 mots 7 pages. Celle-ci ne serait-elle pas renforcée par l’éducation et l’information croissante des individus et des collectifs capables de prendre en main leur défense ? Avec les suspicions sur un possible implication de l'Erythrée et les milliers de personnes qui fuient, le conflit du Tigré pourrait avoir de graves répercussions. Oxford : Oxford University Press, 236 p. 1  Film du réalisateur iranien Asghar Farhadi, Ours d’or 2011. 17  Entre autres et en français, Chrétien J.-P. & Prunier G., dirs., 2003. - Géographies du politique. Il s’agit d’une analyse stratégique qui repose sur une perspective d’actions participatives, dans la mesure où elle vise un changement aussi bien dans les législations nationales et organisations internationales impliquées dans le maintien de la paix en Afrique sub-saharienne, que dans les modes d’organisation, de contestation et d’action des femmes victimes de conflits. Paris : Presses de la FNSP, p. 175 -190. Ces dynamiques concomitantes sont entrées en contradiction avec les rôles sociaux traditionnels des uns et des autres, ont tendu les rapports de genre et multiplié les conflits, notamment parce que les femmes ont saisi l’occasion de leur autonomisation économique pour renégocier les rapports de force interne. Pour nous limiter aux exemples africains, sont ignorés un certain nombre de lieux pourtant familiers des gros titres de la presse conflictuelle : Somalie, Sahara occidental, enclaves de Ceuta et Mellila, conflits hydro‑politiques (Calas et Mumma-Martinon, eds., 2010), forêts d’Afrique centrale, Côte‑d’Ivoire ( ! Les relations entre Sécurité, Gouvernance et Développement1 sont non seulement Or, le conflit de lois à pour objectif de concentrer les relations juridiques dans l'espace, c'est-à-dire de régler le conflit d'une manière abstraite et objective (le fait de soumettre le statut personnel à la loi du pays de la personne, raison d'être c'est la relation des personnes avec leurs religions et coutumes), pour (les fonds, lieu de la place concrète où ils se trouvent). Glorification et victimisation édifient le Citoyen5, alors que démonisation et animalisation dessinent le Barbare. Paris : Ellipses, 382 p. Bussi M., 2007 - Pour une géographie de la démocratie La géographie ça sert maintenant à faire la paix ?. Paris : La Documentation française, 209 p. Offenstadt N., 2010 - 14-18 aujourd’hui. 4- Le contrôle, réfugiés, du droit international des droits de l'homme et du droit international humanitaire, Rappelant sa Conclusion no 27 (XXXIII) et sa Conclusion no 32 (XXXIV) sur les attaques militaires contre les camps et les zones d'installation de réfugiés en Afrique australe et ailleurs, sa Conclusion no 72 (XLIV) sur la sécurité de la personne des réfugiés, sa Conclusion no 48 (XXXVIII) sur les attaques militaires ou armées contre les camps et les zones d'installation de réfugiés, sa Conclusion no 47 (XXXVIII), Afrique subsaharienne GTZ, Berlin Ratification des accords internationaux 5 Mogadiscio { Freetown, les conflits s’accumulent et s’intensifient. Quel questionnement sur les conflits africains ? Les conflits de Mistrana, Mogadishio, Kisangani ne sont pas équivalents à ceux du Caire, du Cap, de Nairobi, ou même de Tunis, de Dakar ou des cités des grandes villes françaises.