pointilleuse et, avouons-le, franchement fastidieuse. Dans la Grèce ancienne le terme ‘musique’ signifiait l’éducation spirituelle, morale et artistique en général et pas seulement la Platon : la médiation des émotions : l'éducation du thymos dans les dialogues - Les émotions constituent un défi dans l'éducation platonicienne\. On dit et répète que, dans la République, Platon a chassé les poètes de la cité. Whitehead, comme "une série de notes Ici, Aristote est, comme Platon, bien en avance sur son temps, car dans la polis grecque l'éducation des enfants appartenait aux familles. Et à ce titre « rien ne saurait donner une plus juste idée de l’éducation telle que Platon l’a conçue : elle peut tout, elle comprend tout dans sa République »2. IUFM, mars-avril 2003. Chez Platon et Socrate 2.1.1. Platon accorde une grande importance à ces dernières : en accoutumant l’élève à l’abstraction et à la logique, elles sont une excellente préparation à la spéculation philosophique et permettent de sélectionner les « meilleures natures », qui seules accéderont à la métaphysique. L’affirmation n’est pas fausse, à condition d’ajouter plusieurs réserves et précisions qui, si on les prend au sérieux, donnent une image très différente de l’attitude de Platon envers la poésie. À la pointe du progrès parce qu’indémodable, sa philosophie nous éclaire sur les maux éducatifs de notre temps. In fine , nul ne peut atteindre la connaissance tout seul ; l’éducation est la seule façon de sortir l’être de son ignorance et de le guider vers une forme de vérité supérieure : vers la lumière du soleil. 376e). L'instauration d'un enseignement public signifie toujours une certaine démocratisation de l'éducation. Rousseau et l,éducation ... 1 Notes à l/appui de la conférence de Gérard Barnier sur la philosophie de l/éducation et les grands courants pédagogiques. Sa doctrine sur l'education est dérivée de ses théories sur la nature humaine, sur l'Etat et sur la vertu ; celles-ci à leur tour dérivent de sa doctrine générale sur la nature des choses. L e philosophe grec Platon (cinquième siècle avant l'ère chrétienne) a tracé dans deux de ses ouvrages, les Lois et la République, un plan complet d'éducation. Celle-ci n’est pas un libre choix 1 Dantin (Gustave), L’éducation d’après Platon, Paris, Félix Alcan, 1907, p. 3. Dialogue et maïeutique socratique 2.2. Elles sont des réactions aux valeurs du bien, du beau, du juste, et elles les véhiculent dans l'action\. Platon décrit ici l’importance de l’éducation pour atteindre une forme de vérité. Platon commence à parler de l’éducation en définissant ses deux constituants de base : la Gymnastique pour le corps et la Musique pour l’âme (Réf. Compare notre nature, considérée sous l'angle de l'éducation et de l'absence d'éducation à la situation suivante. Distinction entre deux rapports au savoir 2.1.2. Pour Platon, la justice dans la «République», s’obtient par l’éducation de citoyens amoureux et gardiens du Bien et par celle de sages législateurs. À l'exception de l'éducation physique et de l'instruction militaire, tout enseignement était privé. Les écrits de Platon on eu une influence décisive sur toute la philosophie, voire sur l’ensemble de la culture occidentale, que l’on peut considérer comme une longue série de dialogues avec Platon ou, selon le grand philosophe américain A.N.